Combien dure la validité du Code de la route ?

Par Publié sur

L’examen du Code de la route précède l’épreuve pratique qui permet l’obtention d’un permis de conduire. Comportant un QCM composé de 40 questions, pour réussir cet examen, il ne faut pas faire plus de 5 fautes.

Quelle est la durée de validité du Code de la route ?

Auparavant, la validité du Code de la route était limitée à 3 ans. Mais depuis la réforme de 2014, elle a été revue à 5 ans. Durant cette période donc, le candidat peut à tout moment se présenter dans un centre d’examen pour passer l’épreuve pratique. À part cela, si un conducteur envisage de mettre à jour la catégorie de son permis, s’il l’effectue sur une durée antérieure à 5 ans, il n’est plus obligé de repasser l’examen du Code. Toutefois, s’il s’agit d’une candidature en vue de l’obtention d’un permis moto de catégorie A1 et A2, comme il faut passer un examen spécifique, il serait alors obligatoire de refaire l’épreuve du Code de la route avant d’entreprendre la pratique.

Dans quel cas faut-il repasser le Code de la route ?

Si, par défaut, la validité du Code de la route est de 5 ans. Dans certains cas, même si ce délai n’est pas encore dépassé, il devient alors obligatoire de repasser cet examen. Avant tout, cela concerne les personnes qui ont échoué plus de 5 fois l’épreuve pratique. Prévu par la loi, 5 échecs d’affilée à l’examen de conduite, anéantiraient systématiquement la réussite à l’épreuve du Code de la route. À part cela, si le permis est retiré suite à une infraction grave, la loi prévoit le repassage à l’examen du Code. Par ailleurs, si le concerné ne repasse pas son Code pendant le temps qui lui est donné, il devrait alors parallèlement refaire l’examen pratique.

Peut-on prendre des cours de conduite sans réussir le Code ?

Techniquement, on ne peut prendre des cours de conduite qu’après avoir réussi le Code de la route. Toutefois, pour faire des cours pratiques, l’attestation de réussite au Code n’est pas requise. En effet, il faut tout simplement se munir de son Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé ou NEPH. À part cela, si l’on échoue l’examen du Code, pour faire des économies, il est plus intéressant de se présenter en tant que candidat libre et de prendre des cours sur Internet.

Bon shopping !
Précédent
Quelles sont les plus grandes écoles de danse ?
Combien dure la validité du Code de la route ?