Comment obtenir un classement GIR : Quels sont les critères à respecter ?

Par Publié sur 2 min. de lecture

Le GIR, ou Groupe Iso-Ressources, est un indicateur qui permet d’évaluer le niveau de dépendance d’une personne âgée. Défini suivant différents critères, il a pour but d’estimer l’Allocation Personnalisée d’Autonomie ou APA qu’il faut attribuer à un sénior en situation de dépendance.

Grille AGGIR : les choses à savoir

La grille AGGIR se répartit en 6 groupes. Pour le GIR 1, il concerne toute personne totalement confinée sur un lit ou un fauteuil et dont les facultés motrices et mentales sont complètement altérées. Nécessitant une assistance et des soins en permanence, l’APA que l’on pourrait lui octroyer est plafonné à 1807.89 euros. Pour le GIR 2, il se porte sur les personnes qui ont perdu leur faculté motrice et une partie de leur faculté mentale. Demandant une assistance quasi permanente, les concernés peuvent percevoir une aide plafonnée à 1 462,08 euros.

En ce qui concerne les GIR 3 et 4, comme ils sont partiellement indépendants, les aides perçues s’élèvent respectivement à 1 056,57 euros et 705,13 euros. Enfin, concernant les GIR 5 et 6, comme ils n’ont besoin que d’une assistance ponctuelle (tâche domestique, course, ménage, cuisine…), ils ne sont pas éligibles pour l’APA.

Quels sont les critères d’évaluation du GIR ?

Pour déterminer le groupe GIR qui correspond à une personne âgée qui est potentiellement en situation de dépendance, l’évaluateur se base sur 10 critères. En premier, il détermine la cohérence de la personne. Pour ce cas précis, il va vérifier si elle a la capacité de bien converser ou non. Pour le deuxième, il se porte sur l’orientation. À travers quelques tests, on peut alors évaluer la faculté du sénior concerné à se situer dans le temps et dans l’espace. Par ailleurs, pour le troisième et quatrième, cinquième et sixième critère, on se focalise sur la capacité de la personne à s’habiller, à se nourrir et à faire ses toilettes ainsi que ses besoins. Enfin, pour les trois derniers critères, ils vont évaluer la faculté de la personne à se mouvoir dans la maison et à l’extérieur ainsi que ses capacités à utiliser des outils de communications à distances.

A découvrir :   Comment faire pour avoir les bons VACAF ?

Après toutes ces étapes, l’évaluateur pourrait par la suite estimer le niveau d’aide dont la personne pourrait avoir besoin afin qu’elle puisse vivre le plus convenablement possible.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il n'y a pas encore de commentaire.

Précédent
Voyance : Les Signes qui Indiquent que Quelqu’un est Intéressé mais Distant
Comment obtenir un classement GIR : Quels sont les critères à respecter ?